La réunion de Genève accouche d'un accord sur l'Ukraine

euronews (en français)
1,9K
91 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Alors que d’aucuns s’attendaient à un échec de la réunion quadripartite sur l’Ukraine ce jeudi à Genève, les chefs de la diplomatie de Moscou, Washington, Kiev et de l’Union européenne sont parvenus à un accord pour une désescalade de la crise.

“Tous les groupes armés illégitimes, doivent être désarmés, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Tous les bâtiments qui ont été occupés de façon illégitime doivent être restitués aux propriétaires légitimes. Toutes les places publiques et toutes les rues occupées dans toutes les villes ukrainiennes doivent être libérées. Il est nécessaire de déclarer une amnistie pour les manifestants sauf pour ceux qui ont commis des crimes.”

Cet accord de Genève préconise également l’ouverture d’un “vaste dialogue national” en Ukraine. Il prévoit aussi que la mission d’observation de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, l’OSCE, devrait jouer un rôle majeur dans la mise en œuvre des mesures d’apaisement dans les prochains jours.

“Les partis ont reconnu aujourd’hui que tous les camps devaient s’abstenir d’utiliser la violence, l’intimidation, ou des actions provocatrices, a déclaré le secrétaire d‘État américain John Kerry. Nous avons fortement condamné et avons rejeté toutes les expressions d’extrémisme, de racisme et d’intolérance religieuse incluant l’antisémitisme.”

Tout en se félicitant de la conclusion de l’accord, John Kerry a prévenu Moscou que les Etats-Unis n’auraient pas d’autre choix que d’imposer plus de sanctions s’ils ne voyaient pas de progrès.

Avec AFP et Reuters

0 commentaire