Advertising Console

    Natascha Sadr Haghighian au Jeu de Paume

    Repost
    Jeu de Paume

    par Jeu de Paume

    147
    26 vues
    Prenant pour sujet une branche morte tombée d’un arbre du parc de la Maison d’Art, dont l’état passe tour à tour de l’animé à l’inanimé, l’artiste explore la faculté mimétique du spectateur / de la spectatrice, invité/e à reconnaître des expressions familières dans les différentes transformations de l’objet. Se référant à la théorie de la ressemblance de Walter Benjamin, Sadr Haghighian interroge le principe d’empathie en ce qu’il souligne la capacité humaine à produire et à percevoir des similitudes.