Advertising Console

    Fabian Cancellara parle de Paris Roubaix 2014

    Reposter
    Cyclism'Actu TV

    par Cyclism'Actu TV

    487
    6 127 vues
    L’avantage avec les courses Flandriennes, c’est que, même quand c’est le grandissime favori qui s’impose, il y a 90% de chance d’assister à un grand spectacle. Dimanche la course devrait se dérouler sur temps sec, ce qui va obliger les hommes forts à passer à l’attaque. On sait effectivement que quand les conditions sont difficiles, les plus forts se dégagent naturellement. Là il va falloir créer la sélection. Pas évident, quand on vient de remporter le Tour des Flandres et qu’on fait figure d’épouvantail. Sur le Ronde, il a dû « inventer » une course différente, car privé beaucoup plus tôt que prévu de tous ses coéquipiers. Sur Paris – Roubaix, Fabian Cancellara sait déjà qu’il ne pourra pas s’appuyer sur son principal lieutenant, Stijn Devolder, forfait suite à ses deux chutes aux Flandres. Mais est-ce que cela pourra compliquer la tâche de « Spartacus » ?