De la bonne utilisation de la vidéo

Le-Rugbynistere
650
2 974 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
À l'instar des nouvelles règles en mêlée, la vidéo a ses partisans et ses détracteurs. Lesquels changent parfois d'avis d'un week-end à l'autre. Il est vrai que depuis l'instauration de l'usage étendue du TMO, les critiques ont été nombreuses. La première étant que l'arbitre se reposait trop sur le ralenti pour faire un choix au lieu de prendre de ses responsabilités. Néanmoins, il est des moments où la prise de décision immédiate se révèle ne pas être la meilleure option et où la vidéo révèle tout son potentiel. C'est d'ailleurs ce qu'il s'est passé le week-end dernier lors de la deuxième mi-temps de la rencontre entre les Lions et les Crusaders en Super Rugby. Sur un ballon contré aux abords des 22 mètres sud-africains, le centre Ryan Crotty se saisit du cuir et va à l'essai.

Sur de ce qu'il a vu, l'officiel accorde l'essai. Mais alors que Colin Slade s'apprête à le transformer, une discussion entre arbitres débouche sur l'utilisation de la vidéo. Sur le ralenti, on distingue clairement que Crotty n'a en effet pas aplati dans l'en-but, mais avant sous la pression des défenseurs Warren Whiteley et Jaco Kriel, excellents sur ce qui s'avère être un très beau sauvetage. Alors que les points avaient déjà étaient ajoutés au compteur des Crusaders, l'arbitre de champ est de fait revenu sur sa décision.

Ce qui a laissé Todd Blackadder, le boss des Crusaders, quelque peu pantois via Planet Rugby : « Je ne suis pas très au fait des règles, mais il semblait qu'une fois qu'un essai avait été accordé, on ne pouvait pas revenir en arrière. C'est une première pour moi. » Une première également pour Van der Westhuizen, débutant en Super Rugby, qui a par la suite refusé un autre essai aux visiteurs en fin de partie pour un en-avant dans l'en-but peu évident. Malheureusement pour les Lions, tout cela n'a fait que repousser l'inévitable. Disposant de 11 points d'avance après un premier essai de Crotty à la 45e minute de jeu, les Néo-zélandais ont fini par prendre le large quelques minutes après cet évènement grâce à Andy Ellis puis à Kieron Fonotia (7-28).

0 commentaire