Advertising Console

    Kiev offre l'amnistie aux séparatistes qui déposeront les armes

    Reposter
    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,2K
    240 vues
    Le gouvernement ukrainien a promis de ne pas poursuivre les activistes pro-russes qui occupent les bâtiments officiels dans l’est du pays, s’ils déposent les armes. Hier on leur avait donné 48 heures pour partir, sans quoi la force serait utilisée, et le délai raccourcit.

    “La proposition des autorités est inacceptable”, leur répond Serhiy Korsunsky, enfermé dans le siège des services secrets de la ville de Lougansk.

    A Donetsk, fief du président déchu Ianoukovitch, les barricades se renforcent autour du bâtiment de l’administration régionale. Le vice-Premier ministre, envoyé sur place pour négocier, espère que la crise prendra fin dans la journée. Mais la détermination des insurgés est forte :

    “Je suis de super bonne humeur, dit Oleksandr. C’est le printemps russe, et ça continue. On est déjà là pour la quatrième nuit, tout le monde est en grande forme.”

    Mais la révolte est loin d‘être générale : à Lougansk comme à Donetsk, aucun mouvement de soutien massif aux insurgés n’est visible, et les séparatistes n’occupent que deux bâtiments.