Advertising Console

    De la rue à la tranchée

    Reposter
    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,2K
    23 vues
    “De la rue à la tranchée, une guerre mondiale qui a dessiné une région” tel est le titre d’une exposition organisée au Musée impérial de la guerre à Manchester.

    Cette expo souligne l’impact de la geurre sur le quotidien de cette époque. On croise des destins de personnes célèbres comme le poète Wilfrid Owen mais aussi ceux d’hommes de la rue. A l’instar de Matthew Richardson dont l’arrière petit neveu a visité l’exposition.
    Carl Richardson : “Matthew aimait bien le sport il jouait pour Stretford AFC qui est une équipe de foot locale, c‘était un gars ordinaire. Et il leur est arrivé cette horreur totalement inattendue qui a commencé en 1914. Je pense que cela vaut le coup de voir ça et de rappeler au gens ce que cette génération a vécu et que cette guerre était quelque chose d’horrible.”

    Plus de 70 millions de personnes de 40 pays différents se sont affrontés entre 1914 et 1918. Neuf millions d’entre elles sont mortes.

    A 14 ans Erin Farrell a effectué des recherches sur cette exposition dans le cadre d’un projet scolaire. Elle a découvert que son arrière arrière grand oncle est mort à la veille de l’armistice.

    Erin Farrell : “C‘était étonnant de trouver cela sur ma famille. L’histoire est intéressante de toute façon, mais le fait de trouver que c‘était aussi lié à ma famille, c’est vraiment quelque chose de bien.”

    Le soldat Victor Brookes a reçu la “Médaille Albert”. Il était allé sauver des gens dans un trou d’obus plein de gaz pendant la bataille de la Somme.

    Il avait un fils, Allan Brookes : “Une bombe a explosé dans le trou. Deux gars sont descendus pour sauver quelqu’un et ils sont morts. Mon père est descendu à son tour et il est mort lui même. Il en a été extrait par un officier qui est mort à son tour.”

    L’exposition témoigne de cette souffrance vécue par cette région du nord ouest de l’Angleterre. A voir à Manchester jusqu’en mai 2015.