Le poulet paysan du J'Go : croissance lente + 120 jours min + céréales de la ferme

Découvrir le nouveau player
jgowebtv

par jgowebtv

11
270 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le retour du poulet dominical des familles gasconnes

Le poulet Pategrain servi au J'Go est né du désir de Denis Méliet de servir à la table de ses établissements des volailles dignes de ses souvenirs d’enfance. Il est le fruit d’un processus inédit qui dépasse les labels, les standards et les usages. Il est issu du cou- nu, une race à croissance lente dont la chair est particulièrement savoureuse. Les soins dont il bénéficie ne s’arrêtent pas à la qualité de l’alimentation, aux conditions de vie et à la durée de croissance (qui atteint 125 jours contre 80 pour un poulet Label Rouge). De l’abattage à l’assiette, chaque étape demande du temps, du savoir-faire, et le concours manuel d’hommes et de femmes expérimentés. Un soin particulier est réservé au plumage qui, guidé manuellement, permet de préserver la fermeté de la chair et d’assurer la croustillance de la peau à la cuisson !

Une démarche économique et environnementale inédite

Le poulet Pategrain que vous dégustez au J’Go est au cœur d’une démarche économique jamais entreprise sur la chaine qui unit l’éleveur, le restaurateur et le consommateur. D’un côté les éleveurs apportent un soin particulier à la limitation de l’impact écologique de leur activité, de l’autre le restaurateur favorise l’émergence d’une filière pérenne, rentable pour les paysans et source de produits de très grande qualité. Engagé sur le long terme, le J’Go milite ainsi pour la valorisation des paysans, du travail et du savoir-faire, trop souvent sacrifiés sur l’autel de la rentabilité.

Des éleveurs dédiés

Cet élan s’articule, en plus des établissements J’Go, autour d’un restaurant implanté à Toulouse où le poulet Pategrain constitue le plat unique, et d’une filière propre à l’établissement, composée d’éleveurs dédiés. Sous la houlette de Bernard Pis, ancien éleveurs et compagnon fidèle de Denis Méliet, des familles de producteurs investissent dans de petites unités de production, du poussin jusqu’à l’abattage, et s’engagent contractuellement à fournir des poulets d’une qualité supérieure aux labels classiques.

0 commentaire