Un an après le drame du Rana Plaza, une victime de la mode témoigne

Le Parisien
1,8K
1 558 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Presque un an après l'effondrement de l'immeuble Rana Plaza, qui abritait des ateliers de confection textile au Bangladesh, les familles de victimes et les blessés attendent toujours d'être indemnisés. Ce matin du 24 avril 2013, comme les 5 000 autres ouvrières présentes ce jour-là, Shila Begum se trouvait dans le bâtiment au moment du drame. Rescapée mais lourdement handicapée, Shila réclame aujourd'hui que les grandes marques de vêtements, telles qu'Auchan Carrefour et Benetton, qui sous-traitaient au Rana Plaza, contribuent au fonds d'indemnisation.

Retrouvez l'info en temps réel avec Le Parisien : >> http://www.leparisien.fr/#xtor=AL-1481423430

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.