Advertising Console

    Turquie : Erdogan dénonce la levée d'interdiction de Twitter, la rue applaudit

    Reposter
    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,2K
    76 vues
    La Cour constitutionnelle a jugé dans un arrêt que le blocage du réseau était illégal. Elle a contraint le Premier ministre islamo-conservateur à lever cette mesure qui faisait polémique. Recep Tayyip Erdogan, empêtré dans des affaires de corruption, mais aussi auréolé de son triomphe au scrutin municipal affirme “qu’il ne respecte pas cette décision”.

    Pour les habitants d’Istanbul, c’est au contraire un vrai soulagement : “maintenant, nous sommes de retour sur la bonne voie. La décision de la cour a ouvert le chemin de la liberté. Il n’y a rien à dire. Ce qui a été fait, l’interdiction était une honte pour notre démocratie”, estime cet homme.

    “Le gouvernement a ouvert quelque chose de dangereux. Il voudrait l’utiliser chaque fois qu’il en a besoin. Dans les vraies démocraties, ça ne peut pas arriver. C’est une atteinte à la démocratie”, souligne cet autre.

    Le bras de fer avec les réseaux sociaux comme You Tube s’inscrit dans la ligne de mire de la présidentielle dont Erdogan a fait son principal objectif pour se maintenir au pouvoir malgré les critiques sur sa gestion de plus en plus autoritaire.

    “Avec la levée de l’interdiction de Twitter et YouTube, la tension est retombée dans le pays. Mais il semble que le débat ne fait que commencer”, selon notre correspondant en Turquie, Bora Bayraktar.