Advertising Console

    Lapo Elkann mise sur le "créé, élaboré, conçu" en Italie

    Repost
    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,3K
    139 vues
    L’industriel Lapo Elkann, fondateur d’Italia Independent (prêt-à-porter et accessoires de luxe) et héritier de la dynastie Agnelli (FIAT) est l’invité d’Isabelle Kumar dans Global Conversation.

    Isabelle Kumar, euronews :
    Rebelle élégant, héritier de la célèbre famille FIAT, Lapo Elkann est connu pour ses créations innovantes, son goût pour la mode, sa vie insouciante… Je suis ravie d’accueillir Lapo Elkann pour ce Global Conversation.

    Isabelle Kumar, euronews :
    Comment c‘était de grandir dans cette dynastie, la dynastie Agnelli, la famille la plus connue d’Italie ?

    Lapo Elkann, Italia Independent Group
    Aujourd’hui, si je dois parler de moi, je parlerai de Lapo et non pas d’Elkann ou Agnelli, de la dynastie, ou du business familial, parce qu’en vérité, ma vie est toute autre.

    Isabelle Kumar, euronews :
    Était-ce une réputation difficile à porter en grandissant ?

    Lapo Elkann, Italia Independent Group
    Je ne dirais pas ça, je dirais plutôt que c‘était une échelle intéressante à laquelle me comparer, une échelle amusante que je devais gravir, mais la réalité, c’est que j’ai dû gravir ma propre échelle plutôt que celle que la famille s‘était forgée. Les gens pensent que cela vient facilement. La réalité est que vous pouvez avoir un nom, un prénom, un gros compte banque, mais la vérité est que si vous construisez quelque chose, si ce que vous avez construit n’a pas de substance, alors vous êtes mort.

    Lapo Elkann, Italia Independent Group
    Avec l’Italia Independent Group, en partant de là où nous sommes partis, nous avons atteint des buts importants. Et nous sommes partis de rien il y a cinq ans.
    Nous sommes entrés en bourse, et ce que nous avons promis, nous l’avons accompli, et quand nous avons annoncé quelque chose, nous avons toujours essayé de faire encore mieux.
    Je préfère dire que mon souhait et mon espoir consistent à réussir avec le “créé, élaboré, conçu” en Italie, parce que les mots “made in” sont très pauvres à mon sens, cela ne veut rien dire, ce ne sont que des usines.