Advertising Console

    Grèce : Le prix social de l'aide financière

    Repost
    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,4K
    30 vues
    Le Parlement grec adopte une série de lois permettant de débloquer une nouvelle aide financière de la troïka, mais à quel prix ? Les textes votés cette nuit sont censés faciliter la concurrence et recapitaliser les banques. Une législation si impopulaire que l’ancien chef du gouvernement, le chef du Parti socialiste, George Papandréou, s’est prononcé contre. Idem pour le député conservateur d’Athènes, exclu du parti Nouvelle démocratie.

    Résultat : la coalition au pouvoir n’a plus qu’une petit majorité de deux voix à deux mois des élections locales et européennes.

    Certes, le gouvernement obtient une tranche d’aide de plus de 8 milliards et demi d’euros, mais il doit faire face à la grogne croissante de la population.

    7 000 personnes environ manifestaient hier à l’extérieur du Parlement pour protester contre de nouvelles réformes impopulaires. Une grève générale est prévue le 9 avril prochain pour dénoncer les textes votés cette nuit.