Advertising Console

    L'Ukraine tournée vers la présidentielle

    Repost
    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,4K
    237 vues
    La bataille pour la présidentielle est bel et bien lancée en Ukraine. Les candidats ont jusqu‘à ce dimanche soir pour se déclarer, et, d’ores et déjà, deux noms se distinguent dans le camp pro-occidental : ceux de Petro Porochenko et de Ioulia Timochenko.

    L’oligarque – qui a fait fortune dans le chocolat – a reçu un soutien de poids, celui de Vitali Klitschko qui s’est retiré de la course à la présidence pour briguer la mairie de Kiev. Son parti Udar a prôné le rassemblement des partis pro-occidentaux derrière Petro Porochenko.

    Ce proche de Viktor Iouchtchenko – qui a été également ministre de Viktor Ianoukovitch – s’est fixé comme priorité de “préserver la souveraineté et l’intégrité territoriale du pays, et de forger l’unité en Ukraine”.

    Pour l’instant, Petro Porochenko, plus consensuel que l’ex-première ministre, a la faveur des sondages. Pour combler son retard, Ioulia Timochenko est donc passée à l’offensive verbale contre la Russie.

    “Si l’Ukraine me choisit comme présidente, je ne laisserai jamais des agresseurs prendre ne serait-ce qu’un centimètre de la terre ukrainienne sans contre-attaquer !”, a-t-elle déclaré devant ses partisans.

    Le Parti des Régions a, lui, intronisé Mikhaïlo Dobkine, ancien gouverneur de la région de Kharkiv. C’est un partisan de la “fédéralisation” de l’Ukraine, une solution proposée par Moscou pour contenter les régions pro-russes du sud et de l’est du pays qui craignent de subir l’orientation pro-européenne du gouvernement de Kiev.

    “Il faut restaurer un rapport de confiance avec la Russie, et c’est ce que je ferai”, a ainsi déclaré, en russe, Mikhaïlo Dobkine à la presse.

    L’avenir du pays se jouera, ce dimanche, loin des rues de Kiev.. à Paris.

    Le chef de la diplomatie russe y retrouvera son homologue américain pour définir les contours d’une stabilisation de la situation dans l’ex-république soviétique.