Royaume-Uni : premiers mariages homosexuels à minuit

euronews (en français)
2,1K
538 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La très vieille et vénérable institution du mariage ne sera plus le droit exclusif d’un homme et d’une femme au Royaume-Uni. A compter de minuit, les couples homosexuels auront eux aussi droit à leur cérémonie de mariage.

Alison Cathcart est surintendante du registre à Westminster, elle est prête pour les accueillir : “je serai ici vers 22h30 heures pour tout préparer, m’assurer que tout est en place, pour pouvoir célébrer le mariage au premier coup de minuit. Je signerai le document, comme quoi j’avalise ce mariage. Le mariage, c’est un engagement verbal. Répéter la formule rituelle, c’est ce qui rend le mariage valide. Signer le registre, ce n’est pas ce qui valide le mariage. C’est exprimer la formule elle-même. Il y a une différence subtile en l’union civile, qui est un contrat écrit, et le mariage qui est d’abord un engagement verbal.”

Et c’est ça que Sinclair Gray Treadway and Sean Adl-Tabatabai veulent se dire sur le coup de minuit, heure du Royaume-Uni, à la mairie de Camden Hall.

“Etre marié, dit Sinclair, ça veut dire que vous vous consacrez entièrement à quelqu’un, c’est vraiment particulier, c’est une institution dont les homosexuels ont été tenus à l‘écart dans ce pays. Alors en faire partie, être en mesure de le faire, c’est… Cela signifie vraiment beaucoup pour nous.”

“Avec la communauté gay, ajoute Sean, il y a toujours ce stéréotype qu’ils ne veulent pas faire partie de la communauté du mariage, ils ne veulent pas faire partie de tout cela parce qu’ils sont ouverts, qu’ils ont beaucoup de liberté sexuelle dans leur communauté, et c’est complètement faux.”

C’est à la mairie d’Islington que Peter Mc Gray et David Cabreza eux, vont se dire oui. Dans leur choix du mariage plutôt que l’union civile, il y a bien sûr l’amour entre eux, mais aussi des raisons plus militantes.

“Avant tout, j’ai senti que c‘était un privilège d‘être le premier, et d’avoir la chance de dire au monde que même si au Royaume-Uni, c’est une avancée, il reste un long et difficile chemin à parcourir pour les gays et lesbiennes à travers le monde, et je veux montrer ma solidarité, donner un message d’espoir à tous ces gens qui vivent encore dans des régimes répressifs” dit Peter.

“Nous sommes ensemble depuis 17 ans, il était temps” sourit David.

Particularité dans tout cela, il y a 18 mois les restrictions ont été levées afin que les mariages puissent être célébrés en Grande-Bretagne quelle que soit l’heure. Résultat, les bureaux d‘état-civil ont permis les cérémonies nocturnes, et la minute juste après minuit est très sollicitée par les couples gays.

0 commentaire