Advertising Console

    Anne Rochette " Ecarts,"

    Repost
    480 vues
    Anne Rochette entretient avec la matière une relation qui relève d’une attention particulière au polymorphisme de la forme. Les sculptures qu’elle crée sont «incarnées», comme si elles étaient innerves par une énergie organique. Mais elles campent sur une indétermination de leur identité. La forme chez elle, qu’elle soit abstraite ou figurative, a une qualité organique et sensuelle qui l’infléchît vers le corps. Elle est même ourlée par une érotique qui déjoue les fantasmes entre le masculin et le féminin. Ainsi un paysage, une forme abstraite, peuvent-ils devenir potentiellement un corps, cerveau, sexe, tête, et inversement. On pense à cette aptitude que l’on retrouve dans certaines cultures indiennes à donner du corps aux choses, à les faire exister, à inscrire du vivant dans l’inerte.
    L’exposition Ecarts présente un ensemble de productions récentes, sculptures et aquarelles, ainsi que quelques pièces choisies parmi les vingt dernières années du travail d’Anne Rochette dans un parcours qui met les oeuvres en jeu dans leurs relations les unes aux autres, des oeuvres dans l’écart entre fi gure et forme.