MH370 : chronologie d'un drame mystérieux

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,3K
740 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L’insupportable incertitude aura duré deux semaines. 26 pays ont participé aux recherches, qui ont permis d’identifier les restes de l’avion. La zone balayée s‘étend sur près de 8 millions de kilomètres carré. L’avion a disparu, ce 8 mars, entre Kuala Lumpur et Pékin, à peine une heure après son décollage.
Dès le lendemain le Vietnam repère des débris : première fausse piste.
Le 12 mars les recherches sont étendues à la mer Andanam, un satellite chinois a détecté des objets flottants, deuxième fausse piste.

L’enquête se focalise sur les pilotes : les communications ont été délibérément coupées, l’avion a encore volé près de sept heures : au domicile du pilote, on retrouve un simulateur de vol, dont certaines données ont effacées. Les passagers sont aussi passés au crible : deux avaient des passeports volés, mais cette piste est écartée.

10 jours après la disparition, la Chine, dont plus de 150 ressortissants sont à bord du Boeing, est chargée de coordonner les recherches dans un périmètre nord, jusqu’au Kazakhstan. L’Australie s’occupe du corridor sud, jusqu’au sud de l’océan Indien.

Jeudi 20 mars, à l’ouest de l’Australie, deux objets sont détectés par un satellite, selon Canberra c’est une bonne piste. Samedi, la Chine annonce elle aussi qu’un satellite a repéré un objet. Dimanche, la position de nouveaux débris est annoncée par la France.

Les avions sur place visualisent les restes du MH370. Le doute n’est plus possible. Si les boîtes noires sont récupérées à temps, la localisation de l‘épave sera plus aisée, mais dans cette mer hostile, plus grosse, avec un vent plus fort, la récupération des pièces risque de prendre beaucoup beaucoup de temps, autant que la résolution de ce mystère.

0 commentaire