Le GR5 à pied, ça use, ça use…

Les Echos

par Les Echos

288
22 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le 6 septembre 2009, Antoine de Baecque se lance sur le GR5, un sac de dix-sept kilos sur le dos, pour un mois de randonnée solitaire à travers les Alpes, depuis le lac Léman jusqu’à la Méditerranée. Le 6 septembre 2009, Antoine de Baecque se lance sur le GR5 pour un mois de randonnée solitaire à travers les Alpes et raconte la genèse du GR5, tantôt chemin de pèlerinage, tantôt sentier commercial ou de contrebande, draille de la transhumance ou voie militaire. Ses deux plus belles rencontres : "le regard inquiet et furtif d’un chamois sur le chemin d’Auron et l’air interloqué d’une brebis abandonnée sur le plateau de Longon".

0 commentaire