Pacification en algérie part 1

Découvrir le nouveau player
metuselah

par metuselah

21
1 383 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Il n'y a pas encore de description.

5 commentaires

Les historiens, avec des enseignants et des inspecteurs de l'Education nationale, qui contribuent à l'élaboration de ces manuels s'efforcent de concilier le mieux possible ce qu'ils croient être la vérité historique avec les contraintes draconiennes des programmes, des horaires et du volume des manuels, tout en évitant de heurter les susceptibilités légitimes d'élèves et de parents d'origines et d'opinions diverses.
Tu vois, j'adore l'Algérie, et j'ai trouvé auprès des algériens une vraie chaleur humaine, mais il faut arrêter avec ce préjugé qui consiste à croire que les français subissent une "désinformation" car "il n'y a rien de glorieux" (comme j'ai entendu dire en Algérie). Nous avons tous accès à la même information. L'éducation à la française, c'est avoir l'esprit critique.
Par Taenia solium Cysticercose il y a 6 ans
Donc, évidemment les français connaissent moins cette guerre que les algériens, mais ils ne souffrent pas d'avantage d'ignorance. Les algériens doivent aussi comprendre que la mémoire de la guerre d'Algérie est plurielle : Algériens vivant dans leur pays, Algériens immigrés en France, Européens d'Algérie appelés du contingent, harkis, intellectuels et engagés contre la guerre en métropole, partisans de l'Algérie française, membres de l'OAS, etc. Elle est aussi très vive : ces groupes n'ont cessé de s'exprimer et de s'affronter depuis la guerre d'Algérie.
En France, les manuels scolaires sont toujours mis en examen par toutes ces mémoires. Ces critiques extrêmes se neutralisent mutuellement : comment la "désinformation" reprochée aux manuels pourrait-elle être à la fois colonialiste et anticolonialiste ?
Par Taenia solium Cysticercose il y a 6 ans
tiens je vais répéter un post que j'ai mis ailleurs :

Tous ceux qui ont fait l'école algérienne seront d'accord avec moi pour dire que cette guerre occupe les 2/3 (et même plus..) du programme d'Histoire de l'école primaire jusqu'en terminale. Je comprends que l'évènement soit important, mais ça ressemble trop à de la propagande pour ne pas se poser de questions. Un résultat est certain auprès des jeunes générations algériennes : cultiver l'image de la France comme celle d'un ennemi, alors que les jeunes français ont tourné la page depuis longtemps.
Par Taenia solium Cysticercose il y a 6 ans
lol, t'es allé à l'école metuselah ?
Par Taenia solium Cysticercose il y a 7 ans
je t'en prie.

disons que c'est genant pour le systeme de reconnaitre qu'il a perpétré des horreurs.

on a du mal à imaginer un prof d'histoire racontant à ses élèves les massacres commis par leur pays.
mais un jour ou l'autre il faut grandir et savoir accepter ses erreurs
Par metuselah il y a 8 ans