MOBILISONS NOUS POUR AGDE ! VOTONS GILLES D’ETTORE ET L’UNION AGATHOISE 2014 !

Découvrir le nouveau player
HERAULT TRIBUNE
288
4 477 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
MOBILISONS NOUS POUR AGDE ! VOTONS GILLES D’ETTORE ET L’UNION AGATHOISE 2014 !

Mes chers Amis,

Nous voilà arrivés au terme d’une campagne électorale passionnante.

Passionnante, car nous avons été accueillis chaleureusement par tous les Agathois au cours de nos multiples rencontres à Agde, au Cap d’Agde, au Grau d’Agde et à la Tamarissière.

Passionnante, car nous avons été soutenus par une armée de sympathisants qui se sont investis sans relâche tout au long de cette campagne, et sans lesquels rien n’aurait été possible. Leur enthousiasme et leur détermination nous ont permis de relever tous les défis pour nous permettre de vous rencontrer et d’échanger avec vous tous. Merci chers amis.

Passionnante, car la liste de l’Union Agathoise bâtie sur un socle solide a pu s’enrichir de nouveaux talents, de nouveaux visages venus apporter leur compétence et leur énergie.

Au cours de ces échanges nous avons entendu des agathois fiers de leur ville et de toutes les réalisations accomplies. Tous unanimement nous ont dit, vous avez transformé cette ville tout en préservant ses identités.

Au Cap avec l’élargissement des quais, l’esplanade Pierre Racine ou cette belle passerelle Guy Tourreau qui enjambe la voie rapide à l’entrée de la station,

au Grau avec ce nouveau Front de Mer que désormais tout le monde nous envie ou encore la Maison des Services Publics qui permet de mieux accueillir touristes et administrés,

à Agde avec le Moulin des Evêques totalement réhabilité, le nouvel Office de Tourisme ou encore la maison de retraite Laurent Antoine, enfin au cœur de la ceinture verte avec le centre aquatique et ses espaces naturels, la nouvelle route de Rochelongue et sa longue piste cyclable.

Tous les agathois que nous avons rencontrés, qu’ils vivent ici depuis trois générations ou depuis quelques années seulement nous ont exprimé avec la même conviction leur désir profond de conserver leur qualité de vie. Cette qualité de vie qui caractérise notre ville et la rend toujours plus attractive,

cette qualité de vie que l’on redécouvre à chacune de nos balades que l’on soit à pied ou a vélo, sur nos sentiers ou sur nos plages,

cette qualité de vie qui est venue renforcer notre pôle de santé publique, le réaménagement de nos espaces publics ou encore la réhabilitation constante de notre patrimoine,

cette qualité de vie si précieuse et si fragile, c’est elle que nous voulons préserver par-dessus tout et qui est la pierre angulaire de notre action au service de l’intérêt général.

Cette qualité de vie que l’Union Agathoise a toujours défendue et continuera à défendre dans ses projets et ses réalisations. Elle est l’alpha et l’oméga de notre politique au quotidien et sur le long terme.

Elle trouve sa source depuis les Grecs qui avaient créé cette cité sur un volcan, à proximité de l’eau douce et du sel, elle est une exigence si nous voulons que nos enfants s’y épanouissent comme nos aïeux depuis 2600 ans.

Avec notre qualité de vie, nous devons être clairs sur nos engagements et nos objectifs, voilà pourquoi nous ferons tout pour que notre ville reste une cité à taille humaine.

Voilà pourquoi nous serons un rempart à la loi Duflot et ces 2 863 logements sociaux qui viendraient détruire notre harmonie et nos équilibres.

Car ne vous y trompez pas s’ils étaient élus nos opposants appliqueraient cette loi totalement inadaptée à notre territoire. Ils le feraient par opportunisme politique pour se doter à l’avenir d’un électorat à leurs bottes. 2 863 logements sociaux supplémentaires c’est 10 000 habitants de plus, correspondant pour une majorité d’entre eux à des besoins sociaux qu’ils s’empresseraient de satisfaire. Ils se paieraient ainsi à vos frais une clientèle électorale mobilisable à chaque échéance.

Cela fait des mois, que je suis le seul, dans cette campagne, à dire le danger pour ne pas dire le drame que constituerait pour l’avenir de notre territoire l’application de cette loi inique. Monsieur Mur, pour ne pas le citer, ne s’est jamais prononcé contre cette loi votée par le député socialiste Denaja dont il fut, je le rappelle, le directeur de campagne. Il est même allé jusqu’à dire que le chiffre de 2 750, que j’ai évoqué dès le départ, sortait de nulle part. Le problème, c’est que le courrier du Préfet précisant cette exigence je l’ai publié. Je n’ai pas fait comme Madame Taubira, qu’il admire tant, et qui nous a montré de loin des documents qui contredisaient ce qu’elle disait. Ce n’est en effet pas 2 750 logement sociaux mais 2 863 qui sont exigés soit 300 par an pendant 10 ans. Face à cette situation il n’y a pas d’autres alternatives que d’être pour ou contre l’application de cette Loi. Nous, nous sommes contres. Je l’affirme et je répète ici nous n’appliquerons pas la Loi Duflot qui serait si elle était mise en œuvre un désastre social, environnemental et sécuritaire pour notre cité.

0 commentaire