Nuit du Congo avec l'orchestre symphonique Kimbanguiste

Kongo News
179
81 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le directeur du Printemps des Arts de Monte-Carlo, Marc Monnet, a invité l'Orchestre Symphonique Kimbanguiste en Principauté. Ces musiciens congolais sont des amateurs autodidactes, dirigés par le chef d'orchestre Armand Wabasolele Diangienda, lui-même ancien pilote de ligne.
________________________________

L'orchestre symphonique Kimbanguiste

Il n'est composé que d'amateurs, et pourtant... L'Orchestre symphonique kimbanguiste, seule formation classique d'Afrique subsaharienne, jouit désormais d'une renommée internationale.

L'Orchestre symphonique kimbanguiste (OSK), la seule formation philharmonique d'Afrique subsaharienne, née du pari fou - et réussi - d'Armand Diangienda, son maestro.

Rien ne prédisposait le petit-fils du "prophète" Simon Kimbangu, chef spirituel de l'Église kimbanguiste, à une carrière musicale. Enfant, Armand aimait le piano. Mais il rêvait surtout de devenir aviateur. Il avait même bricolé un simulateur de vol dans le salon familial. Il finit par prendre les airs, direction la Belgique puis les États-Unis, pour suivre des cours de pilotage.

À chacun de ses retours à Kinshasa, son père, Joseph Diangienda, lui répétait : "Ce serait bien de rassembler des personnes qui s'intéressent à la musique pour former un groupe." Avec sans doute une idée en tête : le voir diriger la fanfare kimbanguiste qui anime le culte dominical. En 1985, Armand monte le Groupe symphonique kimbanguiste - qui n'a alors de symphonique que le nom. Quelques répétitions, de temps en temps, avec des amis, tous membres, justement, de la fanfare. "Mon père m'a encouragé à accueillir d'autres musiciens et choristes, quel que soit leur instrument et quelle que soit leur religion", se souvient-il. Bientôt, une trentaine de membres composent le groupe, rebaptisé Kimbanguist Big Band.

Après avoir décroché sa licence de pilote commercial, Armand Diangienda revient s'installer à Kinshasa, où il est embauché par la compagnie Scibe Airlift. Mais les mauvaises nouvelles ne tardent pas : les pillages de 1991 sont suivis en 1992 du crash, à Goma, de l'avion dans lequel il vole habituellement... Au chômage, le pilote consacre plus de temps à son Église et se remet à penser aux ambitions de son père.

En 1994, avec deux amis, il décide de s'attaquer au répertoire classique et fonde l'Orchestre symphonique kimbanguiste. Il en est le directeur musical depuis juillet 2002, désigné à l'unanimité par les membres du groupe, qui le surnomment affectueusement Papa Armand.
...
Source : Jeune Afrique
Par Trésor Kibangula
________________________________

- Visite KONGO NEWS : + de 220 VIDEOS en français, anglais et italien sur le Congo:
http://kongonews.canalblog.com/

- TWITTER : https://twitter.com/kongonews - @kongonews

0 commentaire