France : Jérôme Kerviel ira bien en prison, mais la Cour de Cassation casse les dommages et intérêts

euronews (en français)
1,9K
85 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Interrogé pendant sa marche “contre la tyrannie des marchés”, qu’il a entrepris entre Rome et Paris, l’ex-trader se dit serein.

“C’est une superbe bonne nouvelle, mais je continue à marcher, c’est la seule chose que je dirai, je continue à marcher, c’est tout”, affirme Jérôme Kerviel. “En revanche, la prison est confirmée, lui demande un journaliste. “Le combat continue”, lance Kerviel.

L’ex-trader de la Société Générale a vu sa condamnation à cinq ans de prison, dont trois ferme, confirmée par la plus haute instance judiciaire dans l’hexagone. Une peine qui sera exécutoire entre 15 jours et un mois.

Mais la Cour de Cassation a en revanche cassé l’arrêt de la cour d’appel l’obligeant à payer 4,9 milliards d’euros de dommages et intérêts pour une perte record en 2008. Une décision saluée par l’un des avocats de Jérôme Kerviel : “un nouveau procès Kerviel va donc s’ouvrir devant la Cour d’Appel de Versailles où la Socitété Générale devra démontrer qu’elle n’a pas commis de fautes et que ces fautes ne sont pas en lien avec
le préjudice qu’elle invoque”, précise Patrice Spinosi.

L’avocat de la Société Générale, Me Jean Veil, prend acte lui aussi : “nous irons devant la Cour d’Appel de Versailles pour expliquer ce que nous avons toujours dit ; à savoir que nous savions au moment où les faits ont été découverts qu’il y avait des défaillances dans notre système, défaillances que nous avons réparées”.

Jérôme Kerviel a toujours affirmé que “la Société Générale savait qu’il prenait des positions vertigineuses non couvertes”.

0 commentaire