Advertising Console

    Sang à la tête 1 - Que pour les cocus

    Reposter
    Jean P.

    par Jean P.

    387
    1 773 vues
    Film de Gilles Grangier (1956), d’après le roman de Georges Simenon « Le Fils Cardinaud ». Dialogues : Michel Audiard. Assistant réalisateur : Jacques Deray.

    François Cardinaud (Jean Gabin) a débuté comme docker sur le port de La Rochelle. A force de travail et d’ambition, il est devenu l’associé de deux armateurs, président du syndicat des mareyeurs et l’un des hommes les plus influents de la ville. Il habite une maison cossue de la Porte Neuve, roule en « 15 » et fait élever son fils par une nurse. Mais cette activité lui fait délaisser sa femme (Monique Mélinand), qui finit par s’offrir une aventure avec un jeune raté.

    Georges Simenon a vécu quatre ans à La Rochelle. Il y a écrit quatre romans, notamment « Les fantômes du chapelier », dont Claude Chabrol a tiré un film en 1982, avec Michel Serrault et Charles Aznavour.

    Dans cette séquence tournée à l'encan de La Rochelle (devenu un centre d'exposition, car le port de pêche a été déplacé à La Pallice), François Cardinaud essuie les premiers quolibets de Titine Babin, mère de l'amant de sa femme (Georgette Anys).