Référendum en Crimée: le 'non' des Occidentaux

euronews (en français)
1,9K
104 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La Crimée provoque la plus grave crise diplomatique entre grandes puissances depuis la chute de l’Union soviétique en 1991. Barack Obama clame que Washington ne reconnaîtra “jamais” le référendum et se dit prêt à imposer des sanctions supplémentaires au Kremlin. Qu’importe, pour Vladimir Poutine, qui continue à clamer que le scrutin est tout ce qu’il y a de plus légal.

L’Union européenne refuse, elle aussi, de reconnaître les résultats du vote. Les 28 préparent des sanctions ciblées contre la Russie. Bruxelles envisage notamment de geler les avoirs de 120 à 130 responsables politiques et militaires russes. Les ministres européens des Affaires étrangères se réunissent aujourd’hui pour en débattre.

0 commentaire