Tirreno-Adriatico 2014 - Les photos de la 2ème étape

Découvrir le nouveau player
CyclismActu.net
240
416 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Deuxième étape de ce Tirreno-Adriatico mais seulement première étape en ligne aujourd'hui après le contre-la-montre par équipe d'hier remportée par l'équipe Omega Pharma-Quick Step. Au programme du jour, 166 kms entre San Vincenzo et Cascina et une occasion pour les sprinteurs de briller. En effet, même si les 100 premières bornes seront marquées par quelques bosses, les coureurs entreront ensuite dans un circuit final totalement plat autour de l'arrivée. D'autant plus que le gratin du sprint est présent sur la course transalpine : André Greipel, Marcel Kittel, Mark Cavendish, Arnaud Demare, Peter Sagan ou encore Sacha Modolo ... On tient sans doûte le vainqueur du jour parmis ceux-là.



Un quintuor à l'avant
Sous l'initiative de David Cross (Netapp Endura), l'échappée se forme après 2 kms de course. Suivi par Alex Dowsett (Movistar), Daniel Teklehaymanot (MTN Qhubeka), Davide Malacarne (Europcar) et Marco Canola (Bardiani CSF), le groupe prend rapidement le large. Après 15 kms ils comptent 4' sur un peloton compact et contrôlé par les coéquipiers de Mark Cavendish. 5 minutes et 20 secondes : l'avantage maximal laissé par Omega Pharma-Quick Step est enregistré à 100 kms du but. Pendant que Marco Canola (Bardiani CSF) passe en tête les 3 difficultées répertoriées du jour, Giant-Shimano et Lotto Bellisol placent eux aussi un coureur à l'avant du peloton.



Les équipes de sprinteurs embrayent
Sous l'arche des 50 derniers kms, les équipiers de Cavendish, et des sprinteurs allemands Kittel et Greipel se lancent véritablement à la poursuite des hommes de tête. L'écart passe rapidement à 3'30 et le peloton s'étire. On retrouve dans les dernières positions du peloton Thibaut Pinot, souffrant au niveau du genou. Malgré le rythme élevé de l'échappée du jour, leur avance baisse inexorablement. Ils ne détiennent plus que 3' de marge à 30 bornes de la ligne.



Alex Dowsett s'isole devant
Le meilleur rouleur de l'échappée, Alex Dowsett, passe à l'offensive à 28 kms du but. Le rouleur de la Movistar adopte presque instantanément une position aérodynamique. Le spécialiste du contre-la-montre, ancien pensionnaire du Team Sky dispose de 2'40 à 25 kms de l'arrivée puis d'1'50 à l'amorce de l'ultime tour de circuit. Malheureusement pour lui, l'affaire semble écrite d'avance et le peloton revient à toute allure dans le parcours final très urbain. A 15 kms, l'écart baisse sous la minute et ses anciens compagnons du jour sont repris par le peloton. Deux kilomètres plus loin, Devolder et 3 coureurs de la Lotto Belisol notamment chutent dans le bas côté de la route. Une chute qui illustre parfaitement la nervosité du peloton.



Matteo Pelucchi s'impose au sprint
Les jambes sont lourdes pour Alex Dowsett. Il ne parvient pas à résister du pack et est repris à 7kms de l'arrivée. A l'avant du peloton, Contador est parfaitement placé à l'avant du peloton pour ne pas prendre le moindre risque. Les coureurs de la Lampre, de la FDJ.fr et de la Cannondale se succèdent en tête du peloton alors que Marcel Kittel chute au milieu du peloton : il se relève et jette son vélo de rage. Sous la flamme rouge, l'équipe du Trèfle est en tête avec encore 3 équipiers pour Demare ! William Bonnet tente alors d'emmener son sprinteur dans un peloton totalement désordonné: il lance finalement son sprint à 275mètres de l'arrivée. En bout de course, il se fait griller sur sa droite par Matteo Pelucchi (IAM Cycling), qui avait parfaitement pris le sillage d'André Greipel, 3ème du jour. Première victoire de la saison pour l'équipe suisse. Mark Cavendish conserve quant à lui le maillot de leader.

0 commentaire