Advertising Console

    Ça Vous Regarde - Le débat : Affaire Sarkozy : le PS pris au piège ?

    Repost
    LCP

    par LCP

    2,6K
    960 vues

    Quand les affaires de la droite, ébranlent une Ministre de gauche…La Garde des Sceaux Christiane Taubira se retrouve au centre d’une polémique sur l’indépendance de la Justice suite aux révélations des écoutes judiciaires concernant Nicolas Sarkozy.



    A l’issue du Conseil des Ministres de mercredi, Christiane Taubira a assuré lors du point presse hebdomadaire qu’elle n’avait pas menti sur le plateau de TF1 lundi soir en affirmant qu’elle n’était pas au courant du contenu de ces écoutes. La Ministre de la Justice a assuré avoir été informée de l’existence des écoutes le 28 février, deux jours après l’ouverture d’une information judiciaire visant Nicolas Sarkozy et qu’après cela elle n’en avait rien dit au Président, se contentant d’en informer le Premier ministre. Un Jean-Marc Ayrault qui l’a assurée de son soutien, alors que l’opposition réclame sa démission. « Ce qui n’a pas sa place, c’est la rumeur, c’est la désinformation, c’est le dénigrement, en particulier le dénigrement de la justice qui travaille en toute indépendance dans notre pays, que cela gêne ou ne gêne pas. Il n’y a pas de problème, il faut que la justice passe et elle passera », a déclaré le Premier ministre, après que Christiane Taubira ait elle-même affirmé qu’elle ne démissionnerait pas.



    Mardi, le Canard enchaîné avait assuré que Christiane Taubira et Manuel Valls savaient que des écoutes téléphoniques visaient Nicolas Sarkozy. L’hebdomadaire a affirmé que la Ministre aurait reçu du parquet dès le 26 février une synthèse des écoutes lors de l’ouverture de l’information judiciaire pour « violation du secret de l’instruction » et « trafic d’influence ». Manuel Valls a répondu mercredi sur RTL qu’il avait été mis au courant par la presse. Cette affaire peut-elle mettre sur la sellette un voire deux ministres du gouvernement ? Avons-nous affaire à une justice aux ordres ? Autour d’Arnaud Ardoin, les invités du débat de ça vous regarde en parlent ce soir.