Pollution atmosphérique en France : communiqué de presse de Philippe Martin, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

Découvrir le nouveau player
649 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
En raison de la persistance d'un épisode de pollution aux particules, Philippe Martin, ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie annonce des mesures adaptées aux circonstances exceptionnelles de pollution aux particules fines.

L'ensemble des régions touchées fait l'objet de mesures adaptées : limitation de vitesse sur routes et autoroutes, gratuité du stationnement résidentiel, limitation des épandages agricoles, contacts avec les industriels pour une réduction provisoire de leur activité, priorité donnée aux transports en commun...

En Ile-de-France, des mesures ont été prises par la Préfecture de Police visant à baisser de 20 km/h la vitesse autorisée sur les routes, à détourner les poids-lourds en transit, à limiter les émissions des sites industriels. La Ville de Paris a quant à elle décidé de rendre gratuits Velib et Autolib.

Au-delà de ces mesures, à la demande du Premier ministre et en accord avec le président de la Région Ile-de-France, président du Syndicat des transports d'Ile-de-France, les transports publics franciliens seront gratuits à partir de vendredi 14 mars 2014, jusqu'au dimanche soir 16 mars.

Le ministre rappelle à tous les Français qu'ils ont un rôle à jouer dans la lutte contre cet épisode de pollution. Il appelle celles et ceux qui le peuvent à éviter d'utiliser leur véhicule, à privilégier le covoiturage et à se tenir informés des recommandations sanitaires et des évolutions de la situation.

Les particules peuvent provoquer des difficultés respiratoires ainsi que des irritations. C'est pourquoi il est recommandé d'éviter les activités physiques intenses, particulièrement pour les personnes les plus fragiles (http://www.sante.gouv.fr/).

Le ministre fera un point de situation samedi 15 mars avec l'ensemble des acteurs concernés afin d'examiner la nécessité d'adapter les mesures décidées aux prévisions météorologiques.

0 commentaire