Geraint Thomas, maillot jaune après la 5e étape Paris Nice 2014

CyclismActu.net
233
8 273 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Il n’a pas perdu son palto jaune comme il le craignait. Geraint Thomas est donc toujours bel et bien le leader de ce Paris – Nice au soir de la cinquième étape. « Je n’espérais vraiment pas réussir à garder le maillot ce soir. Je pensais à une arrivée au sprint et que Degenkolb réussirait à prendre des bonifications et, automatiquement, me déposséderait de la tête du général. C’était une dure journée. Malgré le faible kilométrage (ndlr : 153km), la course fut lancée dès le début avec une échappée avec des coureurs sérieux. L’allure a été très rapide, puis il y a eu des attaques dans la bosse finale… Il fallait gérer la descente. C’est très agréable d’avoir pu passer cette journée en jaune, et je considère comme du bonus de conserver le maillot, mais demain ce ne sera pas la même affaire ».
Mais s’il garde son maillot, Thomas voit un sérieux adversaire prendre une position dangereuse avec la victoire d’étape de Carlos Betancur, qui prend de plus, des bonifications et vient se replacer à la quatrième place du général à seulement 5’’ du Britannique. « Beaucoup de coureurs sont bien placés au général, donc il y avait de grandes chances que si une échappée parte dans le final, un coureur dangereux y soit. Mais je pensais aussi qu’avec les coureurs qui restaient dans le peloton, la poursuite serait plus soutenue. J’ai vu des Omega Pharma, des Giant Shimano… Nous n’étions pas loin, et je m’imaginais que quand le sprint se lancerait dans la dernière ligne droite, le trio se ferait rattraper mais ils ont réussi à conserver quelques secondes et à aller prendre les bonifications. »
Demain sera un autre jour avec l’arrivée à Fayence, la seule arrivée en montée, au sommet d’un mur. « L’étape de vendredi fera 220 kilomètres, il y aura quelques difficultés et surtout une ascension courte mais raide pour conclure. Je ferai de mon mieux, mais c’est un terrain idéal pour les grands noms de ce Paris – Nice comme Rui Costa ou Nibali… »

0 commentaire