Militaire tué au Caire : les Frères musulmans montrés du doigt

euronews (en français)
1,7K
21 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
C’est ici, à Amiriya, un quartier de l’est du Caire, que l’attaque éclair a eu lieu. Un soldat égyptien a été tué et trois autres blessés lorsque des hommes armés et cagoulés ont tiré sur les militaires chargés d’escorter un bus de l’armée.

“Les tireurs étaient de jeunes gens sur des motos, raconte un témoin. Toute la scène n’a duré qu’un instant. Ils sont repartis à fond, en roulant à contresens de la circulation. Ils n’avaient pas de plaques d’immatriculation. On en a marre de tout ça, ça suffit.”
L’assaut a été immédiatement attribué aux Frères musulmans, même si ses auteurs ont disparu.
Les attaques des groupes jihadistes ont augmenté depuis la chute en juillet du président Morsi. Attaques visant les forces de l’ordre, dans le Sinaï essentiellement.

Les Frères musulmans qui assurent être pacifiques sont affaiblis depuis l’arrivée au pouvoir du maréchal al-Sissi. La plupart de ses leaders sont en prison, à l’heure où le maréchal devrait présenter sa candidature à la prochaine élection présidentielle.

0 commentaire