PEZENAS - ( 1 ) DEBAT PUBLIC MUNICIPALES 2014

Découvrir le nouveau player
HERAULT TRIBUNE
288
3 358 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
PEZENAS - DEBAT PUBLIC MUNICIPALES 2014

Rivière incisif, Varéa serein, Vogel-Singer défensif dans le débat face aux médias

Les candidats ont pu s’exprimer face à des Piscénois curieux sur les diverses thématiques de la ville.

Mercredi soir, difficile de donner le nombre de Piscénois au débat organisé par Radio Pays d’Hérault, Midi Libre et Hérault Tribune, au foyer des campagnes, la jauge ayant été largement dépassée.

C’est Adrien Delgrange qui animait les débats. Et son professionnalisme a été d’une efficacité redoutable quand il a dû “recadrer” les candidats sur des questions gênantes ou gérer les débordements du public. Moment intense donc pour ce débat entre les trois candidats : Armand Rivière, membre du PS qui mène la liste divers gauche “Osons Pézenas” ; Jean-Pierre Varéa, sans étiquette, tête de liste de “Tous Piscénois” ; et Alain Vogel-Singer, sans étiquette, à la tête de la liste “Pézenas Grand Angle”. Le journaliste débutait par une présentation de chacun d’eux et par celle de la ville. Sur leur stratégie politique, chacun évoquait le travail d’équipe autour de projets et non de personnes.

Bonne-Terre sur la sellette

Sur le développement économique et l’emploi, Vogel-Singer parlait de projets pouvant créer de l’emploi. Parmi eux, celui de Bonne Terre. À la question pour ou contre ce projet, Rivière se disait « contre. C’est le projet des villes de Béziers ou Agde et on voit le résultat. Moi, j’entendrais les 6 000 signatures qui se sont exprimées contre ce projet.» Varéa confirmait: «Pour moi, c’est non. J’ai dénoncé ce projet tout comme celui de la Capucière.»Didier Denestèbe demandait alors à Vogel-Singer s’il soutenait le projet de Bessan. «La Capucière est portée par l’Agglo et il faudra discuter pour la mettre en cohérence avec le reste du territoire. » Sur l’implantation des entreprises, pour les trois candidats, il était question de se servir des atouts de la cité (activité viticole, artisanat d’art, tourisme). Rivière insistait sur les filières agroalimentaires et viande, à développer,le coeur de ville, le marché... Tout comme Vogel-Singer qui apportait sa vision du commerce en centre-ville et la réflexion sur une Bourse locale, qui réinvestirait les locaux vides.

Déplacement doux, nouveau sens de circulation étaient aussi énoncés. Sur le logement, Rivière attaquait le maire sortant sur les «500 vacants du centre ancien» et, faisant allusion au projet de Saint-Christol, ajoutait : « Nous, on veut grandir sans s’étaler. » Varéa proposait plus de parkings, moins de voitures en centre-ville avec des navettes, et était contre «le projet de 600 logements à Saint Christol ». Le maire sortant jugeait, lui, nécessaire le développement sur Saint-Christol : «Nous avons déjà la maîtrise de 11 ha. Et nous pourrions démarrer sous 2 ans.». Sur la culture, Rivière proposait de rayonner plus «en faisant de Pézenas la capitale gourmande du Languedoc Sud de France. » Varéa parlait de la création d’un service municipal culturel. Pour Vogel-Singer, « les outils sont là, reste à les développer, comme la Buttte du château...»

MICHELLE RIVIERE
redac.pezenas@midilibre.com
Rappelons qu’il n’y a aucun lien de parenté entre la journaliste de Midi Libre et le candidat Rivière.

0 commentaire