Nouveaux affrontements à Caracas

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,3K
23 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les heurts de Caracas ont éclaté à l’occasion de manifestations concurrentes, qui ont chacune rassemblée des milliers de personnes, lorsque des troupes de la Garde nationale ont empêché des contestataires de se rendre au siège du médiateur gouvernemental.

“La police nous attaque alors qu’elle devrait nous défendre. On est fatigués. Nous sommes venus manifester. Ils ne nous laissent pas passer et ils nous intimident”, se lamente cette opposante.

L’opposition, emmenée par les conservateurs et les étudiants, demande la démission du président Nicolas Maduro et dénonce l’inflation, et le taux d’homicides enregistré au Venezuela, l’un des plus élevés au monde.

“Je suis obligé, de par ma responsabilité constitutionnelle, de prendre des mesures spéciales. Et je le ferai contre les épicentres de ces attaques perpétrées par des fascistes. J’y suis obligé et personne ne va m’intimider”, lance le président vénézuélien Nicolas Maduro.

Depuis le début de la contestation, il y a un peu plus d’un mois, les violences ont fait 25 morts, pros et anti-Maduro confondus.

0 commentaire