Advertising Console

    Une foule immense portant un enfant vers la tombe

    Repost
    euronews (en français)

    par euronews (en français)

    3,4K
    116 vues
    A Istanbul, des dizaines de milliers de personnes ont assisté aux funérailles de Berkin Elvan, un jeune garçon de 15 ans,
    mort mardi après neuf longs mois de coma.

    Berkin allait acheter du pain et passait par le parc Gezi lorsqu’il a été touché par un tir de grenade lacrymogène à la tête. C‘était pendant les manifestations anti-gouvernementales de l’an dernier. Berkin est devenu l’un des symboles de la répression ordonnée par le Premier ministre Erdogan.

    “Beaucoup d’enfants ont été tués et Berkin est le dernier d’entre eux. Nous ne voulons plus qu’il y ait de mort. Personne ici ne le veut. Mais ils essaient de tuer les gens, de les empêcher d’exercer leur droit à manifester. Personne n’est venu ici pour affronter la police”, explique un homme.

    Environ 5 000 personnes ont pu accompagner le cercueil jusqu’au cimetière, tout en criant “gouvernement, démission”, “Erdogan assassin”.
    Les dizaines de milliers d’autres ont voulu se rendre au parc Gezi, là où Berkin est tombé. Mais la police leur a bloqué la route provoquant des heurts.

    A Ankara, cet après-midi, des dizaines de milliers de personnes ont aussi manifesté leur colère au gouvernement.

    Pour Erdogan, ces manifestations, ce mercredi, n’ont rien de démocratiques à 18 jours des élections municipales.

    L’an dernier, la répression du gouvernement a causé la mort de huit personnes et fait 8 000 blessés.