Tirreno-Adriatico 2014 - Les photos de la 1ère étape

Découvrir le nouveau player
Cyclismactu
230
1 202 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Première étape de la 49ème édition du Tirreno Adriatico ce mercredi. Comme c'est devenu désormais une sorte de tradition, l'épreuve transalpine débutait aujourd'hui par un contre-la-montre par équipe. Les 22 équipes inscrites devaient parcourir les 18.5 kms du parcours qui séparaient Donoratico de l'arrivée jugée à San Vincenzo. Des rues étroites et de nombreux virages attendaient les coureurs dans la première partie du parcours avant une partie plus rectiligne où les grosses écuries pouvaient s'organiser pour gagner du temps. Des équipes de spécialistes telles que l'armada Omega Pharma QuickStep, les Australiens d'Orica GreenEdge ou encore le Team Movistar pouvaient naturellement prétendre à gagner la course.

La deuxième équipe à s'élancer, le Team IAM Cycling, réalise directement un premier temps de référence en 21'03. L'équipe suisse est vite délogée du haut du classement par le Team BMC (21') et par le Team Cannondale (20'39). L'équipe du champion slovaque Peter Sagan semble avoir frappé un grand coup, mais c'était sans compter sur les Orica GreenEdge. L'équipe australienne, qui avait gagné le chrono par équipe du dernier Tour de France explose de 15" la marque du Team Cannondale. Les coéquipiers de Luke Durbridge semble avoir placer la barre haute en cet après-midi : tour à tour, des équipes de costauds telles que la Saxo-Tinkoff, la Sky ou la Trek Factory échouent à quelques secondes d'Orica GreenEdge.

C'est alors le tour de l'équipe de Nairo Quintana de s'élancer : le Team Movistar impressionne, emmené par Dowsett et Malori. A 1" des Australiens au temps intermédiaire, ils viennent finalement échouer à 7 petites secondes du temps de référence. OPQS arrive quelques instants plus tard, lancée à toute vitesse. L'équipe de Mark Cavendish boucle le parcours en 20"13. Orica GreenEdge est donc battu de 7 petites secondes ! Le sprinteur britanique endosse, comme l'année dernière, le premier maillot de leader.

0 commentaire