Pas de soldats ukrainiens pour empêcher le référendum en Crimée

euronews (en français)
1,7K
204 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
En Crimée, les affiches pour le référendum fleurissent… avec des messages parfois surprenants : choisir le fascisme et sa croix gammée, assimilé à la nouvelle Ukraine, ou choisir la Russie. Autant dire qu’avant le scrutin de dimanche, on ne fait pas dans la nuance.

Comme si le nouveau pouvoir ukrainien s‘était résigné à céder la Crimée, l’Ukraine n’enverra pas ses soldats dans la péninsule séparatiste pour empêcher le référendum sur le rattachement à la Russie.

“La Russie est venue ici et nous a imposé sa politique, ses vues, en donnant beaucoup d’argent, disant que tout ira bien, dit une femme. Mais est-ce que tout va bien en Russie ?”

“Avec la Russie c’est l’assurance de plus de stabilité, rajoute un homme. Vous avez vu tout ces problèmes dans les rues de Kiev ?”

La Crimée est de facto coupée du reste de l’Ukraine, avec 80 000 soldats russes sur place. 90% des télévisions ukrainiennes sont coupées, et remplacées par les chaînes russes.
Le principal aéroport de la région est fermé aux vols en provenance de Kiev, et dans cette péninsule cédée en 1954 à l’Ukraine, les observateurs internationaux sont interdits.

En mer Noire, des exercices conjoints entre Américains Bulgares et Roumains ont commencé. Comme un signe envoyé aux Russes, pour qu’ils n’aillent pas plus loin dans leurs envies d’annexion. Certains redoutent que l’est de l’Ukraine, russophone, devienne la prochaine cible de Moscou.

x xx x x x x x x x x x x xx x x xx x x x x x x x x x x x
En Crimée, les affiches pour le referendum fleurissent.. et proposent un choix parfois surprenant : choisir le fascisme symbolisé par la croix gammée et rester en Ukraine, ou choisir la Russie. Autant dire qu’avant le scrutin de dimanche, on ne fait pas dans la nuance. Comme si le nouveau pouvoir s‘était résigné à cèder la Crimée, l’Ukraine n’enverra pas ses soldats dans la péninsule séparatiste pour empêcher le référendum sur le rattachement à la Russie.

0 commentaire