Ça Vous Regarde - Le débat : Nicolas Sarkozy sur écoute : une affaire d’État ?

LCP

par LCP

1,6K
1 501 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à

L’affaire est inédite. Un ex-président de la République et deux de ses anciens ministres de l’Intérieur écoutés par des juges. Gilbert Azibert, l’un des plus hauts magistrats français, suspecté de renseigner Nicolas Sarkozy, et la Cour de cassation, accusée d’être sous influence…



Le point de départ remonte au 19 avril 2013, quand une information judiciaire pour « corruption » est ouverte à Paris, visant un éventuel soutien financier de la Libye à la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. C’est à cette occasion que les magistrats Serge Tournaire et René Grouman décident de mettre l’ancien président sur écoute, ainsi que Claude Guéant et Brice Hortefeux.



Or, les conversations téléphoniques entre Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog, révèlent que les deux hommes sont très bien renseignés sur la procédure en cours concernant l’affaire Bettencourt. Et pour cause. Gilbert Azibert, avocat général près la Cour de cassation, et qui a accès au service intr

0 commentaire