Advertising Console

    Master Classe avec Henri Texier au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris

    Repost
    Paris.fr

    par Paris.fr

    1,6K
    3 681 vues
    Vendredi matin, au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris (CRR), rue de Madrid. Les élèves du cycle spécialisé jazz et musiques reçoivent ce matin un invité prestigieux, Henri Texier. Ils installent leurs instruments, font leurs gammes... sous le regard de ce grand compositeur de jazz et contrebassiste, venu pour une master classe d’une journée et demie. “Enseigner la musique de jazz, pour moi, c’est devenu quelque chose d’essentiel”, explique Henri Texier. “Avant, on apprenait sur le tas, on se débrouillait avec les disques, on posait des questions aux musiciens dans les clubs. Si j’avais pu apprendre la musique de jazz dans un conservatoire, cela aurait été un gain de temps extraordinaire !”
    Les élèves musiciens, qui se destinent tous à être professionnels de la musique de jazz, jouent devant lui plusieurs de ses compositions.
    “Cette classe s’est très bien préparée, il y a à la fois une recherche d’inventivité et un respect de mes compositions. J’ai parfois des surprises, mais que l'interprétation me plaise ou non, là n’est pas la question. Quand je fais des remarques ou des suggestions c’est parceque je ressens que cela peut être mieux équilibré.” Fertile Danse, Lady Bertrand… au fil des morceaux les élèves musiciens prennent de l’assurance. La master classe s’achèvera par un concert de restitution le lendemain soir.
    Cette classe Jazz et Musiques improvisées du CRR se trouve au cœur d’un réseau de classes de jazz qui s’étend sur 13 conservatoires d’arrondissement à Paris.
    La formation se déroule sur deux ans (environ 800 heures de cours), à l'issue de laquelle un Diplôme d’Etudes Musicales (D.E.M.) peut être délivré. Les élèves doivent avoir 28 ans maximum au moment de leur inscription. Jean-Charles Richard et Stéphane Tsapis coordonnent le département, qui compte cette année 44 étudiants.
    “Chaque année, sur une petite centaine de postulants, une vingtaine sont admis”, explique Jean-Charles Richard. “C’est une formation très complète, avec une offre de cours variée : cours d’instrument, cours d’ensemble, d’harmonie, d’écriture… Nous proposons également des rencontres avec des gens du métier qui viennent donner des conseils sur la façon de fabriquer la musique mais aussi partager des anecdotes sur leur parcours, des conseils de métier dans des considérations extra-musicales.”
    La diversité des intervenants est le reflet à la diversité du jazz : Marc Ducret, Dave Liebman, Chuck Israels, entre autres, ont participé aux master classes du CRR. Toutes les master classes sont ouvertes au public : prochain rendez-vous les 17 et 18 mars pour une master classe violon indien avec Subramaniam.
    Retrouvez le programme sur le site internet du CCR : http://crr.paris.fr