Un vent de guerre froide souffle sur le Conseil de sécurité de l'ONU

euronews (en français)
1,9K
817 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Réunis à la demande de Moscou, les membres ont évoqué la situation en Ukraine pour la troisième fois depuis le début de la crise. L’ambassadeur russe auprès des Nations unies a brandi la copie supposée d’une lettre du président ukrainien déchu dans laquelle il demande au Kremlin d’intervenir.

Qu’importe pour Barack Obama. “Nous examinons une série d‘étapes, économique, diplomatique qui isolerait la Russie et qui aurait un impact négatif sur son économie et son rôle à l’international”, a déclaré hier le président américain.

Les États-Unis ont suspendu hier leur coopération militaire avec la Russie. Même menace du côté européen.

“Il s’agit sans aucun doute d’un manquement de la Russie à ses engagements internationaux. Nous avons évoqué une suspension des dialogues bilatéraux concernant les visas, et nous envisageons des mesures ciblées”, précisait hier Catherine Ashton après une réunion des chefs européens de la diplomatie.

Encore faut-il que les 28 s’accordent. Berlin rappelle que la Crimée appartient à l’Ukraine, mais Londres refuse de fermer la City aux Russes.

0 commentaire