Advertising Console

    Nietzsche, "Dieu est mort !"

    Repost
    Olivier Gaiffe

    par Olivier Gaiffe

    71
    15 449 vues
    Nietzsche, Gai savoir, III, § 125

    Sur ce texte fameux, quelques précisions :

    1) "Dieu est mort" ne signifie pas seulement que Jésus est mort sur la croix, évidemment... puisque "Dieu demeure mort" (= il n'a pas ressuscité)

    2) "Dieu est mort" ne signifie pas non plus seulement que Nietzsche est athée, ou prétend inventer l'athéisme, ou pousser l'athéisme jusqu'à ses conséquences ultimes... En effet, la foule sur le marché est tout aussi athée. L'athéisme précède Nietzsche (cf. L'abbé Meslier, p. ex.)

    3) "Dieu est mort" est un constat de Nietzsche : non seulement les hommes ne croient plus en Dieu, mais encore et plus largement : ils ne croient plus à aucune transcendance, car ils ne créent plus de valeurs, ils ne créent plus rien au-dessus d'eux.

    C'est pourquoi, pour Nietzsche, la mort de Dieu est un évènement aussi terrible qu'ambigu : il n'est la meilleure des choses que s'il permet à l'homme de créer des valeurs au-dessus de lui-même ; mais si rien ne vient remplacer la défunte transcendance, de toutes les choses, il est la pire : le nihilisme du dernier des hommes.