L'UE appelle la Russie à désamorcer la crise en Ukraine

euronews (en français)
1,8K
287 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Tout faire pour éviter une guerre aux portes de l’Europe. Catherine Ashton, la porte-parole de la diplomatie européenne appelle la Russie à désamorcer la crise avec l’Ukraine et à privilégier le dialogue. Faute de quoi, l’Europe prendra des sanctions économiques. “Nous avons besoin de voir les troupes russes rentrer dans leurs casernes, des troupes qui ont quitté l’endroit où elles étaient stationnées en vertu d’un accord avec l’Ukraine prévient Catherine Ashton. Je pense qu’il y a de graves préoccupations au sujet du survol du territoire, au sujet de mouvements de troupes et de blindés se déplaçant dans des endroits différents. Mais il est clair que nous voulons voir la situation se désamorcer, les troupes doivent regagner les positions qu’elles avaient avant que tout cela ne commence.”

Prochaine étape : une rencontre mardi à Madrid avec Serguei Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères. Jeudi, un sommet européen extraordinaire se tiendra à Bruxelles.

Toute la journée, les chefs de la diplomatie des 28 ont discuté
d‘éventuelles sanctions contre la Russie.
L’Europe riposte pour l’heure par des condamnations verbales, entre fermeté et main tendue. “25 ans après la fin de la Guerre froide, il y a à nouveau un réel danger de clivage en Europe souligne Frank-Walter Steinmeier, le chef de la diplomatie allemande. C’est pourquoi aujourd’hui c’est le moment d’envoyer un message très clair . En direction de la Russie dont les activités militaires sont totalement inacceptables et envers le gouvernement ukrainien pour qu’il respecte les droits des minorités dans l’est de l’Ukraine. “

François Hollande, le président français presse Moscou d’accepter une solution conforme au droit international. Son chef de la diplomatie s’en prend clairement à la Russie : “C’est toujours la même approche avec les Russes explique Laurent Fabius, ils considèrent que les pays qui appartenaient à leur empire à un moment ou à un autre ne devraient pas être en dehors d’un certain contrôle.”

Pour tenter de régler la crise, l’OSCE veut envoyer une mission de médiation en Ukraine. La chancelière allemande Angela
Merkel aurait convaincu Vladimir Poutine d’accepter cette idée.

0 commentaire