Maïdan scrute la Crimée

euronews (en français)
2,2K
271 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
A Kiev, le nouveau gouvernement observe avec attention la situation en Crimée. Sur Maïdan, on s’inquiète d’un risque de partition de l’Ukraine, un risque qui se précise avec l’organisation prochaine par les autorités de Crimée d’un référendum pour plus d’autonomie.

“La Crimée est proche de la Russie, les gens regardent les télévisions pro-russes. Des amis à moi, qui vivent là-bas, m’ont raconté que les journaux ne relayaient même pas de vraies informations sur ce qui se passait ici à Maïdan. Les gens de Crimée ne savent pas ce qui s’est passé, on leur a délivré des informations complètement différentes”.

“Très bien, au moins, on a un nouveau gouvernement maintenant. Commençons avec ça. Concernant la Crimée, tout dépend de ses habitants. Comment ils vont se comporter, ce qu’ils pensent de tout cela… Je pense que c’est mieux pour eux si tout se déroule pacifiquement, pas comme ça s’est passé à Kiev. Tout dépend des attentes de la population de la Crimée”.

La Crimée compte deux millions d’habitants, à majorité russophones. C’est une république autonome qui abrite la flotte russe de la Mer noire. Ces tensions inquiètent la communauté internationale, et particulièrement l’OTAN.

0 commentaire