Advertising Console

    Les femmes éloignées du marché du travail - cese

    Reposter
    709 vues
    Présentation de l’étude « Les femmes éloignées du marché du travail » par Hélène Fauvel (Groupe CGT-FO), au nom de la délégation du droit des femmes et à l’égalité du CESE

    En France, 13,5 millions de femmes sont sur le marché du travail, soit 48 % de la population active. Mais ces chiffres positifs ne doivent pas cacher une autre réalité : le travail des femmes est moins visible, moins reconnu et moins valorisé que celui des hommes. Il n’a pas encore acquis une pleine légitimité.
    L'étude « Les femmes éloignées du marché du travail » de la délégation des droits des femmes et à l’égalité du CESE, rapportée par Hélène Fauvel (Groupe CGT-FO) et présentée en séance plénière le 25 février, analyse les différents freins qui restreignent l'accès des femmes au marché du travail et propose des préconisations pour favoriser l’égalité des chances et garantir la liberté de choix des femmes dans ce domaine.
    Elle cible particulièrement celles qui cumulent faibles qualifications, difficultés d’accès ou de retour à l’emploi notamment après une naissance, dans un contexte aggravant d’inégalité de partage des responsabilités familiales avec leur conjoint.
    Promouvoir l’égalité des chances et garantir la liberté de choix des intéressées implique d’abord la mise en œuvre d’une politique active de mixité encourageant la diversification de l’insertion professionnelle des femmes les moins favorisées. L'étude prône aussi le développement de modes adaptés pour l’accueil des enfants ainsi qu’une gestion partagée des responsabilités familiales entre les deux parents en y sensibilisant les employeurs et en prenant appui sur le succès du congé de paternité. Améliorer l’insertion professionnelle des femmes, c’est conforter leur statut social et garantir leur autonomie financière et familiale.