Sécurité Sociale - FEC FO

FO COMMERCE
18
100 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
LA SÉCU EN DANGER !
AUJOURD’HUI…

Les cotisations patronales et salariales sont proportionnelles à mon salaire : je finance la protection sociale de ma famille avec une partie de mon salaire, c’est ce que l’on appelle le salaire différé.

Les syndicats des salariés et des employeurs siègent dans les conseils d’administration des organismes de Sécurité Sociale (paritarisme).
Des revenus fixes, garantis pour la Sécu et collectés par l’URSSAF.
Des fonds étant exclusivement destinés à la Sécu.
Une redistribution immédiate des sommes (pas de passage par les marchés financiers).
Une période de maintien de mes droits lorsque je perds mon travail, toujours sur le principe de la solidarité.




LA SÉCU, ELLE EST À NOUS !

DEMAIN…

La Sécu serait financée par l’impôt, son budget intègrerait donc celui de l’Etat. En 2013, l’Etat répartissait l’impôt ainsi (*)

l’Etat répartissait l’impôt



Le budget de la Sécu deviendrait « une nouvelle portion » de ce camem

Il serait soumis aux décisions du gouvernement et des députés…bert agrandi.

Ce qui serait vrai l’année N ne le serait plus l’année N+1. La portion du « camembert » deviendrait variable, quitte à se réduire considérablement, ne permettant plus d’assurer le niveau actuel de prise en charge :

Une Sécu au minimum, c’est l’ouverture du marché de la santé pour les assurances privées.
La Sécu n’appartiendrait plus aux travailleurs.
Ce serait la fin du paritarisme syndicat/patronat dans les conseils.
Ce serait la disparition des URSSAF, CAF, CPAM, CARSAT telles qu’on les connaît actuellement.


ON SE BAT POUR LA GARDER !

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.