ORLM-158 : Quel avenir pour Microsoft ?

OnrefaitleMac
799
3 756 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Cette semaine, la fine équipe d’On refait le Mac porte un regard sur Microsoft en marge de la nomination de Satya Nadella. Qui est donc le nouveau PDG de l’éditeur de Redmond ? Quel bilan peut-on tirer de son décrié prédécesseur, Steve Ballmer ? Faut-il interpréter son départ comme une sanction pure et simple de ses dernières années de direction où Microsoft semble être resté figé dans l’ombre d’Apple et de Google ? Quid enfin de Bill Gates qui quitte la présidence du conseil d’administration de la société qu’il a fondé?

On refait le Mac épisode 158, Quel avenir pour Microsoft ?

En Belgique, retrouvez On refait le Mac exclusivement sur Belgium iPhone, à l'adresse Belgium-iphone.lesoir.be, le premier site d'actualité iPhone/iPad en Belgique.


Et désormais retrouvez On refait le Mac au Québec exclusivement sur le site de MacQuébec, à l'adresse macquebec.com, la communauté d'utilisateurs de produits Apple au Québec.

1 commentaire

J'ai bien rigolé à la fin avec la découverte de la recharge a induction de la brosse à dent.
Pour infos, c'est déjà le cas de toutes les brosses à dents électriques avec leur socle. Et pour le " c'est cool pas besoin d'avoir un adaptateur en voyage" , euh oui sauf que ton ordinateur il lui en faut bien un adaptateur à l'origine et vas-y le temps que cela doit prendre en USB pour la recharge sans compter sur ton probable air idiot avec ta brosse à dent plugué au portable sur le lit :D.

Concernant Microsoft, je suis au contraire de certains très confiant de leur avenir étant donné qu'ils ne font que débarquer dans le marché du mobile et ils ont l'air de progresser constamment sur ce marché. Et je trouve qu'Apple est plus attaquable sur ce dit marché du mobile que ne l'est Microsoft sur Windows et sa suite Office pour lesquelles aucune réelle concurrence n'existe.
Samsung est quasi au niveau d'Apple et Microsoft grignote petit à petit des parts de marché, Apple n'a donc vraiment pas le droit à l'échec. Contrairement à Microsoft qui grâce à son système d'exploitation et à ses progiciels disposent de solides arrières pour faire face à différentes situations.
Par Jeanun Poule l'année dernière