Spirale de la violence en Ukraine

487 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La trêve n’a duré que quelques heures après avoir été annoncée mercredi soir par le président ukrainien. La spirale de la violence a débuté jeudi matin, vers 8h, heure locale.

Des manifestants ont chargé le cordon de police sur le Maïdan. Les forces de l’ordre ont répliqué avec des grenades lacrymogène et à la kalachnikov. Elles ont reculé sur plusieurs centaines de mètres et abandonné ainsi le terrain qu’elles avaient repris aux opposants lors d’un assaut dans la nuit de mardi à mercredi.

Puis les médias ont annoncé une vingtaine de morts parmi les manifestants.

Ils ont été tués de manière très professionnelle par des snipers qui ont visé le coeur, le cerveau ou la carotide, affirmera plus tard un médecin.

Des policiers ont également été neutralisés par des opposants et emmenés de force. Le ministère de l’Intérieur a affirmé qu’ils étaient 67 à avoir été pris en otage.

Ecoeuré par ce qu’il appelle un bain de sang, le maire de Kiev a annoncé qu’il quittait le parti au pouvoir.

On ignore à ce moment-là le nombre exact de victimes, mais les chiffres qui sont avancés font froid dans le dos.

Je suis en train de mourir, c’est ce qu’a envoyé sur Twitter, Olesya, une jeune infirmière, touchée grièvement par balles. Elle aurait finalement pu être opérée et serait dans un état stable.

Kiev a connu la journée la plus dramatique depuis le début de la contestation en novembre.

0 commentaire