Kiev : "des snipers ouvrent le feux sur les activistes les plus radicaux"

Découvrir le nouveau player
euronews (en français)
2,2K
3 847 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
En fin de matinée, nous sommes parvenus à joindre par téléphone notre journaliste Maria Korenyuk qui a suivi l‘éclatement de ces violences. Elle est à Maïdan, elle raconte ce qu’elle a vu ce matin :

“Une fumée noire et viciée s‘élève au-dessus de la place de l’Indépendance
La situation reste extrêmement tendue. Les ambulances vont et viennent non-stop.
Nous avons parlé à des gens qui étaient sur la place principale de Kiev.
Ils n’ont pas l’air d’avoir peur mais ils ne peuvent pas s’arrêter de pleurer.

Près d’un des hôtels proches de Maïdan nous
avons filmé une dizaine de corps allongés sous des couvertures. Des témoins nous ont raconté qu’ils avaient été tués par des snipers, parce que tous les corps ont des blessures par balles.
Une femme, sur la place, m’a raconté qu’elle avait personnellement vu six autres corps pas loin du carrefour sous-terrain. Bien que nous n’ayons pas pu les trouver.

Les gens sont vraiment désespérés, ils disent que ces morts ne provoquent chez eux que l’envie de tenir bon, d’en faire plus.

Certains manifestants anti-gouvernementaux disent que le combat devrait continuer mais sans les armes, alors que d’autres continuent de préparer des cocktails molotov.

Des manifestants disent aussi qu’il y a des snipers dans la rue Instytutska qui ouvrent le feu sur les activistes les plus radicaux.

Les bureaux d’euronews à Kiev sont temporairement basés à l’hôtel “Ukraïna” et nous ne pouvons pas nous y rendre car ça tire de partout.”

0 commentaire