Tv locale Rodez/Aveyron ?

Découvrir le nouveau player
Aveyron Reportages.fr
29
225 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
«Très attachée au terroir, 12 TV veut montrer combien l’Aveyron est beau et être le miroir de ce que font les Aveyronnais.»
Porté par Éric Solignac, en bonne voie de réalisation, le projet de cette télévision locale, -Éric Solignac rejette le terme de web TV, «trop générique»-, sera disponible sur le net et dans les bouquets des FAI (Fournisseurs d’accès à internet). Dûment ficelé (grille de programmes, business plan, etc), le dossier a été déposé le 23 décembre dernier auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) qui devrait se prononcer d’ici deux mois.
Actuellement en phase d’essaimage, la télé locale de Montpellier, TV Sud, est d’ores et déjà partenaire de 12 TV. Les dirigeants du groupe Media du Sud affichent en effet l’ambition de syndiquer toujours plus de chaînes locales pour couvrir l’ensemble du Sud et lorgner jusqu’à Bordeaux. En télés locales indépendantes comme ailleurs, l’union et la mutualisation font la force et amplifient les moyens. Ce partenariat se soldera pour 12 TV par la mise à disposition du matériel technique et d’une partie de la grille de TV Sud, dont des émissions plateau tournées à Montpellier.
«Nous partirons modestement les deux premières années avec une majorité de diffusions. Puis, les décrochages locaux se feront plus nombreux.»
Fil rouge
Pour mener à bien ce projet, Éric Solignac a su s’entourer. Reporter d’images professionnelle, Marion Fournier l’a rejoint dans l’aventure de HDProd, l’association qui porte 12TV et qui anime le site d’Aveyron reportages, aveyronreportages.fr, le web magazine qui pourrait préfigurer l’esprit de la future 12 TV.
Venue des web TV parisiennes, Marion fait aussi partie de cette génération de JRI (journaliste reporter d’images) «couteaux suisses», appréciée par Éric Solignac et les petites structures audiovisuelles.
Dans la perspective du conventionnement accordé par le CSA, Éric Solignac a déjà lancé un plan de recrutement de tels JRI.
À terme, parce que «ça fait partie du fil rouge de sa vie», le boss de 12 TV entend aussi orienter son entreprise audiovisuelle vers l’insertion sociale.

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.