Advertising Console

    Les GG -Manifestations contre le manque de courant (Commandant Mamadou Alpha Barry, Gendarmerie, colonel Ansoumane Camara, alias Baffoué, police; Sidya Touré, président UFR; Damantang Albert Camara, porte-parole gouvernement)

    Reposter
    kbarrie

    par kbarrie

    126
    119 vues
    Les Grandes Gueules -Manifestations contre le manque de courant à Conakry depuis plus de trois mois (Commandant Mamadou Alpha Barry, porte-parole de la Gendarmerie, colonel Ansoumane Camara, alias Baffoué, directeur des opérations de la police; Sidya Touré, président de l’UFR, Damantang Albert Camara, porte-parole du gouvernement)
    Commandant Mamadou Alpha Barry, porte-parole de la Gendarmerie Nationale:
    On a recruté 4037 élèves-gendarmes, qui sont aujourd’hui, adjudants et margis-chefs; mais qu’est-ce qui se passe ? Dans le lot, il faut extirper certains, parce qu’il y a certains qui ne répondent pas.
    Les coups de feu, quand deux militaires sont arrivés sur leur moto, au niveau de Tombolia, ils sont tombés dans une embuscade, donc ils se sont retranchés au niveau de la société OAS, où des gens sont venus pour les agresser; c’est en ce moment qu’ils ont fait des rafales en l’air, ils n’ont pas touché quelqu’un; d’ailleurs c’est la police qui a sauvé ces militaires.
    On a des Gendarmes en civil, on peut même vous dire ce que vous avez porté pour venir à la Radio, Lamine Guirassy.
    Si le gouverneur parle de réunions secrètes, posez-lui la question sur la question.

    Colonel Ansoumane Camara, alias Baffoué, directeur des opérations de la police: Quand je suis venu à la société OAS, les deux militaires étaient à l’abri, les militaires là n’ont rien à voir là-dedans, et c’est OAS, qui fait l’autoroute de Tombolia jusqu’à Coyah; vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a eu des riverains qui ont eu leur concession cassée, ils sont mecontents; donc, c’est une raison de plus pour qu’ils s’attaquent à cette société. Vous qui parlez là, vous pensez qu’on peut être partout ?
    Les jeunes qui sont là-bas, ne sont pas habitués, ils n’ont jamais fait ça; ils n’ont qu’à dire la vérité, ça c’est pas affaire de courant.
    Damantang Albert Camara, porte-parole du gouvernement: Est-ce que pour un problème d’électricité, on peut s’attaquer aux gens, aux biens des sociétés etc

    Sidya Touré, président de l’UFR: depuis trois ans, nous avons assisté à chaque fois ce genre de choses, cela indique le délitement de l’Etat; parce qu’il y a l’électricité, mais il y a des événements comme Guéckuedou, Zogota, et Boké dernièrement; ce qu’on remarque c’est deux choses en fait, l’Etat n’intervient pas parce qu’il n’a pas quelque chose à apporter aux populations, la deuxième chose, c’est qu’à chaque fois qu’il intervient c’est avec violence.