L'Ukraine s'embrase de nouveau

euronews (en français)
2,2K
433 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Le dernier bilan global de la journée de mardi fait état d’au moins 14 morts dont 8 civils et 6 policiers. Le nombre des blessés dépasse les 300 dont une quarantaine par balles des deux côtés, police et manifestants.

Bilan qui pourrait s’alourdir compte tenu des nouvelles violences en cours dans un face-à-face très tendu. Les cocktails Molotov des manifestants répondent aux canons à eau et aux gaz lacrymogènes des forces anti-émeutes sur la place de l’indépendance à Kiev.

Les Berkoff sont entrées sont sur le Maidan et tentent d’avancer à bord de véhicules blindés. Les contestataires ont mis le feu à des piles de pneus pour les ralentir.

On a par ailleurs appris que des manifestants ont pris d’assaut le siège de l’administration et de la police à Lviv dans l’ouest du pays.

L’opposant Vitali Klitschko a lancé un appel aux démocraties occidentales pour qu’elles fassent cesser ces violences. Il est actuellement reçu par le président Ianoukovitch.

Le Premier ministre ukrainien par intérim a assuré à la Commission européenne qu’il n’y aurait aucun recours à la force contre les contestaires ce qui est dans les faits est déjà un mensonge vu ce qu’il se passe sur le terrain selon nos correspondants.

Le gouvernement ukrainien a limité les entrées de véhicules dans le centre de la capitale pour tenter de prévenir un élargissement géographique de la crise.

Washington et l’Union européenne ont dénoncé “un usage disproportionné de la force et exhorté le président Ianoukovitch à mettre fin aux violences”.

La Russie, fidèle alliée du chef de l’Etat accuse de son côté “les Occidentaux de soutenir des forces radicales à l’origine de ce regain de tension”.

0 commentaire