Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Quand Get Busy radio recevait Kenzy du Secteur Ä - part 3/3 (2007)

il y a 4 ans1.6K views

En 2007, Get Busy était déjà une référence, un alien de la presse spé, le magazine que beaucoup aimait haïr sans même l’avoir lu ! Un concept populaire, décalé, bourré d’humour et dénué de complaisance. Amis du bon goût, des vannes policées et des sujets qui fédèrent autour d’un consensus mou, passez votre chemin car Sear et ses acolytes n’ont toujours pas l’intention, même sur nos ondes, de ranger leurs langues dans la poche du politiquement correct.
Si la première émission correspondait plus à ce côté " 200 vannes à la seconde",
cette seconde mouture bascule vers plus de sérieux, d’histoire et d’analyse avec Kenzy en invité brillant d’une interview fleuve. Ame du Ministère AMER, cerveau et moteur capitaliste décomplexé du Secteur Ä il revient ainsi sur 20 ans de parcours, anecdotisant ou démystifiant de grands moments de l’Histoire du rap français, révélant tout à la fois une passion, une ferveur mais aussi un réalisme glaçant virant parfois au cynisme provocateur. Et puis rien que pour le symbole, ce face à face cordial et complice, sur fond de grands classiques rap des périodes explorées, entre le fondateur de Get Busy, ses complices Saïd et Nordingue,et le porte parole du Ministère vaut son pesant de pépites ( ou de Pépitos vu nos moyens…).

Non content d'avoir interviewé tous les rappeurs américains importants et de s'être moqué d'à peu près tous les rappeurs français, Sear a lancé le meilleur fanzine en même temps que le meilleur magazine de sous-culture banlieusarde de tous les temps : Get Busy. Officielle tête de con, vanneur professionnel, dandy cruel et pointu, invincible en débat comme en chambrettes, David Dufresne tient Sear pour le dernier grand rock (ou rap) critic français. Depuis 2008 et la fin de la presse rap, il sévit sur Facebook et Twitter : egotrips funky, sélections musicales addictives, punchlines …à propos de la pornographie, du Hip Hop, du ciné, de la télé, des meufs, de la banlieue, la politique, les sapes, la religion (si, si, aussi), son fils, les humoristes, les journalistes, ses copains, sa santé, ses insomnies d'angoissé, le funk, la soul, les "reurtis" et les "schlagues"…

Enfant du 93 et des années 80, initiateur du fanzine Get Busy, puis du gratuit Authentik, co-réalisateur avec Alain Chabat du film Authentiques (1 an avec le Suprême NTM), au tournant des années 2000, Sear a transformé Get Busy en magazine, le premier média Hip Hop capable de traiter de politique, d'actualité, de questions sociales : "La société s'est assez penchée sur le Hip Hop, à notre tour de nous pencher sur elle."

Achetez dès maintenant "Interdit Aux Bâtards".
310 pages.
10 euros + frais de port. PAYPAL only: http://getbusy.bigcartel.com/