Pascal Obispo-Ce qu'on voit allée Rimbaud

Découvrir le nouveau player
Aldebaran333
121
319 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
On peut ne pas être fan des excentricités de Pascal Obispo Mais il faut reconnaître que c'est parfois un bon mélodiste comme c'est la preuve dans cette chanson sur un très beau texte d' Etienne Roda-Gil qui rend hommage a l'âme des poètes
Extrait de l'album « Soledad » (1999)

Ce qu'on voit
derrière les grilles
C'est pas le sourire des filles
Ce qu'on boit
depuis le ruisseau
C'est pas le sang
du bordeaux
Ce que l'on voit
derrière les nuages
C'est pas le grand paysage
De la faille du grand Canyon
Qui ne dérange
plus personne

Ce que l'on voit...
Ce qu'on entend...
De la pluie ou bien du vent
C'est une saison qui se perd
C'est l'enfer
C'est l'enfer

Ce qu'on entend
sur les plages
C'est pas
le grand cri sauvage
D'un poète de dix-sept ans
Qui vend des glaces
pour un temps

Y a pas de poèmes
sans je t'aime
Sans Rimbaud
et sans Verlaine
Sans un cœur pur
sous la peau
Sans musique
et des sanglots

Ce qu'on voit...
Ce qu'on entend...
De la pluie ou bien du vent
C'est une saison qui se perd
C'est l'enfer
C'est l'enfer

Ce qu'on voit...
Ce qu'on entend...
De la pluie ou bien du vent
C'est une saison qui se perd
C'est l'enfer
C'est l'enfer

1 commentaire

Je trouve qu' Obispo est un bon faiseur de chansons mais qu'il lui manque justement le talent des grands mélodistes, il me semble que ça reste toujours un peu plat...ce n'est que mon avis personnel et il a beaucoup de succès, donc...en tout cas, ça n'enlève rien à la qualité de ta reprise, qui est parfaite une fois de plus.
Par Spianissimo l'année dernière