Advertising Console

    Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, leader de l’opposition guinéenne à l’assemblée générale du parti, le samedi 15.02.2014:

    Reposter
    kbarrie

    par kbarrie

    126
    165 vues
    Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, leader de l’opposition guinéenne à l’assemblée générale du parti, le samedi 15.02.2014:
    «Vous voyez aujourd’hui par rapport aux élections communales, on ne dit absolument rien, c’est un complot du RPG.
    Le fait de ne pas ouvrir le dialogue avec les acteurs politiques pour voir comment on organise les élections communales ? Comment on procède pour le recrutement du nouvel operateur ? Comment on fait la révision qui doit précéder les élections présidentielles ? Comment on va corriger les anomalies qu’on a identifiées lors des élections législatives, et qui n’ont pas été corrigées par la CENI ? Nous avons tellement de choses à faire. Ce que le gouvernement veut, qu’on attende jusqu’à la dernière minute; ils vont dire, on a plus le temps; on va aller avec les anomalies là; nous ne l’accepterons pas, préparez vous, s’il ya lieu, nous allons nous mobiliser et marcher pour exiger le respect des dispositions de l’accord du 03 juillet 2013.
    Le gouvernement a pris des engagements lors du dialogue qui s’est tenu au palais du peuple au mois de juin; et qui était sanctionné par l’accord du 03 juillet. Il y a quatre points essentiels qui n’ont pas été mis en œuvre:
    - Vous savez que le gouvernement s’était engagé à indemniser les victimes des violences orchestrées à l’occasion de nos marches pacifiques; on devait indemniser ceux qui ont perdu des proches, les citoyens dont les boutiques ou les maisons ont été vandalisées ou incendiées; cet engagement est pris, il est dans l’accord du 03 juillet; rien n’a été fait.
    - Le gouvernement s’est engagé à identifier les auteurs et les commanditaires de ces crimes, et les déférer devant les tribunaux; aucune enquête n’a été diligentée jusqu’à présent.
    - Le gouvernement s’était engagé à organiser des élections communales avant la fin du premier trimestre; nous sommes déjà à la mi-février rien n’est fait.
    - Le gouvernement s’était engagé avec les autres parties prenantes à recruter un nouvel operateur, rien n’est fait.
    Donc il faut que vous soyez mobilisés, vous savez que le gouvernement de monsieur Alpha Condé ne respecte jamais ses engagements; il faut qu’on l’y oblige, et s’il y a lieu, nous allons reprendre les marches pour protester contre l’impunité, protester contre le non-respect des engagements pris au palais du peuple»