Advertising Console

    BEZIERS - 2014 - Polygone de BEZIERS Un train d'avance sur MONTPELLIER

    Repost
    HERAULT TRIBUNE

    par HERAULT TRIBUNE

    420
    269 vues
    Polygone de BEZIERS Un train d'avance sur MONTPELLIER
    Raymond COUDERC, Sénateur Maire de Béziers, Claude BALAND Préfet de Région, Philippe CHOPIN Sous-Préfet de Béziers, Henri DORNE, Directeur de la SEBLI entouraient Henri et Nicolas CHAMBON, créateur et Directeur Général de la SOCRI à l’occasion de ces festivités inaugurales.

    Seuls manquaient à l’appel, les députés Elie ABOUD et Gilles D'ETTORE retenus en session parlementaire à l’assemblée nationale.

    Le groupe SOCRI se définit lui même comme un créateur de lieux d’exception. Et il y met les grands moyens : 200 Millions d'Euros de capitaux privés auront été nécessaires pour réaliser cette opération. 120 Millions pour le groupe SOCRI propriétaire des surfaces commerciales, 30 par les eenseignes pour leurs aménagements respectifs et 50 millions d'euros pour les résidences d'habitation et les bureaux.
    Le pari semble donc gagné à BEZIERS pour ce groupe initiateur, en 1975, de l’incontournable centre commercial POLYGONE de MONTPELLIER.
    Avec plus de 100 000 mètres carrés de surface commerciale créées depuis sa création le groupe SOCRI a un savoir faire et il l’a fait savoir avec brio hier à l’occasion de l’inauguration de sa réalisation Biterroise.

    L’espace de shopping créé à BEZIERS, n’aura pas été choisi au hasard : Avec 400 nouveaux habitants par mois, Béziers affiche la plus forte progression démographique de France au cœur d’une zone de chalandise de 400.000 habitants, qui comptera 22% de population de plus d’ici 2015 (source Insee).
    L’attrait touristique de nos stations balnéaires, dont le Cap d’Agde et sa clientèle de 200 000 résidents en période estivale n’aura pas non plus échappé au promoteur qui espère 5 millions de visiteurs par an dans son centre commercial.
    L’enjeu économique est de taille. L’essor économique de toute la région Biterroise pourrait bien trouver en ce navire amiral un courant porteur pour redynamiser une économie de cœur de Ville aujourd’hui déclinante.

    Il existe bien entendu des réticences à l’image des commerçants du cœur de ville dont la légitime inquiétude est compréhensible. Nicolas CHAMBON le président de SOCRI GESTION a défendu pour sa part lors de la conférence de presse inaugurale la complémentarité de tous les acteurs du cœur de ville en proposant la signature d’une charte d’intérêt économique à l’association existante des commerçants à 500 mètres de son enseigne.

    Nicolas CHAMBON petit fils de maçon auvergnat a entrepris une formation plus internationale : HEC tout d'abord avant d’intégrer le groupe PROCTER et GAMBLE puis en 1999 le groupe DANONE en association duquel il crée une start-up internet.
    Cursus en main, c’est légitimement qu’il prend la succession de l’affaire familiale créé par son père Henri CHAMBON. Nicolas CHAMBON insistera sur les 100 unités commerciales et les 1000 emplois créés qui feront un écho, presque circonstancié, à la clameur d’une centaine de militants syndicalistes qui profitèrent de l’événement créé par l’ inauguration pour manifester contre une réforme des retraites.

    L’offre ainsi créée mettrait fin à une évasion commerciale lourde qui atteindrait jusqu’à 17% du chiffre d’affaires de l’Agglomération biterroise selon les études préalables et qui bénéficiait à des villes environnantes, parfois paradoxalement dotées d’une population inférieure comme Narbonne et plus sûrement en direction de MONTPELLIER.

    L’architecte urbaniste Barcelonais Jos Ignacio GALAN a conçu un lieu de vie et de shopping des plus innovants qui exalte les merveilles architecturales de la région. Le choix d’un bâtiment à ciel ouvert optimise l’ensoleillement de Béziers et se révélerait écologiquement moins gourmand en énergie, que ce soit en terme de climatisation, de chauffage ou d’éclairage artificiel.

    Pour qui se souvient de la physionomie de ce quartier avant sa requalification, le décor est méconnaissable. Malgré quelques retards dans ce chantier titanesque une seule enseigne manquait à « l’appel » des 100 commerces dans la course à l’inauguration de ce 14 septembre 2010. Fontaines, végétation, enseignes , ponts de bois enjambant une reconstitution du canal du Midi.
    L’élément aquatique accompagne le promeneur au détour de fontaines et rend hommage aux Neuf Ecluses de Fonséranes aux pied des Terrasses.